Fiche de qualification :
Ingénierie d'ouvrages de bâtiment complexes

-Qualification : 1902

Libellé de la qualification

Ingénierie d'ouvrages de bâtiment complexes

Définition de la qualification

Pour les ouvrages de bâtiments complexes, de l'habitat, du tertiaire, de l'hospitalier, de l'industrie, ... le postulant a les capacités de réaliser la globalité des tâches suivantes : définir, concevoir, étudier, faire réaliser et réceptionner ces ouvrages, et ce pour l'ensemble des corps d'état.

La complexité est déterminée selon :
- les types d'ouvrages :
- bâtiments présentant des particularités structurelles en infrastructure ou superstructures ;
- bâtiments particuliers (IGH, bâtiments historiques, bâtiments à contraintes de service spécifiques,...) ;
- etc ...
- les techniques mises en œuvre pour la structure, les lots techniques ou le second œuvre.
- les contraintes d'utilisation :
- spécifiques (IGH, hôpitaux, laboratoires, industrie à process spécifique, ....) ;
- séisme (justification par analyse modale,...) ;
- phénomènes climatiques de forte intensité ;
- acoustique
- etc ...

Pour ce faire, il dispose d'une organisation spécifique comprenant les moyens humains, méthodologiques, et les outils permettant de répondre à la mission d'ingénierie.

Critère complémentaire spécifique "Moyens" *

"Moyens humains" :

Posséder en propre :
- un chef de projet ayant une compétence d'ensemble du secteur du bâtiment (qualité globale, transversalité des domaines, réglementation, ...)
- des ingénieurs, techniciens, maitrisant les domaines suivants : VRD, structure, fluides et génie climatique, électricité courants forts et faibles, second œuvre et économie du bâtiment.
- des contrôleurs de travaux.

"Moyens méthodologiques" :

Préciser la méthodologie utilisée pour la réalisation de la mission, ainsi que pour la réalisation des études de performance énergétique.

Critère complémentaire spécifique "Références" *

Chaque référence doit couvrir les domaines suivants : VRD, structure, fluides et génie climatique, électricité courants forts et faibles, second œuvre et économie du bâtiment.

Les complexités des différentes techniques mises en œuvre et les contraintes doivent être précisées.

 

* En complément des critères d’attribution généraux définis dans le référentiel de qualification OPQIBI

Dernières Actus


L’OPQIBI au salon BATIMAT 2019

En savoir +

L’OPQIBI au 50ème Congrès des Architectes les 24 et 25 octobre à Strasbourg

En savoir +

Rénovation énergétique : l’OPQIBI signataire de la charte « ENGAGES POUR FAIRE »

En savoir +

L’édition 2019 de la nomenclature OPQIBI vient de paraître

En savoir +